Sportihome.com c’est LA marketplace des voyageurs sportifs : guide des spots, hébergements, activités sportives et matériel de sport

Action

Fédérateur

Créatif

Sport

24h avec Sylvain Morel, CEO & co-fondateur de Sportihome

Réveil, comment démarre ta journée ?

Tout est super chronométré, le réveil sonne à 7h50, Julia ma fille de 4 ans débarque dans la chambre pour un petit câlin matinal de 2 à 3 min, et c’est parti pour l’enchainement. Je prépare le petit déj, pour papa : Thé vert bio ou verveine du jardin, jus d’orange pressé à la main, tartine de pain beurre et œufs de poisson séchés, pour les kids : verre d’eau, brioche beurre + miel de montagne, pour maman : café. Pendant que je prépare le petit déj il y a Victor mon fils de 3 ans qui se lève. Après le petit déj on s’habille vite, passage à l’école à 8h45 puis 8h55 chez la Nounou. A 9h00 j’appelle Fred mon associé sur le trajet pour débrief des priorités de la journée, ou d’une idée nocturne et 9h15 je suis en place au BIC sur mon ordinateur.

Une fois arrivé au bureau j’ai 9h devant moi pour enchaîner ma journée car j’essaie d’être rentré pour 18h30 pour le bain le repas et le coucher des kids à 20h00.

En route pour l'école !

9h15, la journée démarre ! 

Le matin avec les kids dans les pattes, le timing est serré j’ai 2 à 3 min pour moi pour me laver le visage et les dents donc je pars très souvent habiller le plus rapidement possible : boardshort, tongue, teeshirt et casquette. Je crois que je dois mettre 5 fois une chemise par an, et le costume j’ai mis une seul fois pour un défi.

Arrivée au bureau je me gare au sous-sol du BIC, je passe par la boite aux lettre (en général on y trouve que des factures ou de la pub, donc une partie part direct à la poubelle et l’autre je traite en arrivant). Je monte les 3 étages à pied, en général j’ai déjà mon casque Bose sur la tête et je suis en ligne avec Fred mon associé ou bien un partenaire.

Avec la charge de travail intense et la place réduite dans les bureaux, on est parfois jusqu’à 10 dans les 45 m², je m’isole 1 à 2 jours par semaine en télétravail pour boucler les dossiers compliqués : juridique, contrat, compta, partenariat, visios investisseurs etc.

Je n’aime pas perdre du temps quand je suis au bureau, donc je cours dans les couloirs pour aller aux toilettes ou pour repartir prendre ma voiture. N’essayer pas de m’interpeller à ces moments-là.

En anecdote, comme il m’arrive régulièrement de prendre du temps pour une session de kitesurf entre midi et 2 il m’arrive de revenir pieds nus, plein de sable et de sel. C’est d’ailleurs comme ça que j’ai accueillit Natacha notre Community Manager qui est venu se présenter chez nous pour décrocher son alternance. C’était bien la 1ère fois de sa vie qu’elle passait un entretien d’embauche avec un recruteur pied nu :).

Ambiance studieuse chez Sportihome

Comment se déroule ta matinée ?

Je suis très focus en arrivant au bureau pour avancer les tâches clefs, ensuite vers 10h00, on a souvent Mathilde qui nous fait un super café filtre, j’essaie de le prendre avec les équipes mais il m’arrive souvent de devoir le réchauffer … je prends ensuite 10 à 15 min avec chaque service : Customer Care, Dev, et Marketing pour faire le point mais aussi échanger sur des points hors business. La matinée passe très très vite, et le midi en général je mange vers 13h00 voir 13h30 dans le bureau au retour de pause des équipes.

Un sportif et entrepreneur ça déjeune quoi ?

Je suis déj sur le pouce dans le bureau avec ce que j’ai cuisiné la veille.

Mais ma pause déj préférée c’est le sandwich en voiture pour aller sur le spot de kite, si les prévisions sont bonnes la veille et que je réussis à abattre ce que j’ai à faire la veille la nuit de 21h00 à 00h00, je charge mon matos dans mon break, et prend un sandwich le matin à la boulangerie.

Ça m’arrive parfois de prendre le temps d’embarquer un de mes salariés pour un déj meeting, on va à l’Estaminet sur la 113, le parking juste devant et la nourriture canon.

Et une à 2 fois par mois on se fait une pizza partie de chez Ange ou sushi parti de Carrefour avec l’équipe.

Et une fois par trimestre on essaie de se faire un repas avec Flo et Eric les boss de Génération Voyage, pour parler du tourisme, de techno et de management.

Pause kitSurf

Temps forts de l’après-midi  :

Comme la matinée tout s’enchaine au plus vite, et de manière super focus. Vers 16h00 c’est le break chocolat ! On a en général 10 à 15 tablettes de différents chocolats de disponible, avec chacun sa préférence. Certain le garde au frigo d’autres non, et on en profite pour s’hydrater aussi en refaisant le plein des bouteilles en métal. On est d’ailleurs tous aux bouteilles en métal depuis quelques mois.

A quelle heure et comment se termine ta journée ?

Normalement je n’ai pas à aller récupérer mes kids, c’est ma femme qui s’en charge, mais si elle a une urgence sur une de ses machines, elle est radiophysicienne à l’ICM à ce moment là je décolle à 17h45 pile pour récupérer mon fils de 3 ans chez la nounou à 18h00 puis sa sœur en suivant à 18h10. Je prends à ce moment là du temps avec eux. Et Si je n’ai pas à aller les chercher je décolle du bureau vers 18h30 pour aider à la maison.

Quand je pars du bureau il me reste toujours quelque chose à faire… je profite du trajet du retour pour appeler mes devs pour faire le point.

Arrivée à la maison c’est le moment de la journée où je suis le moins joignable… 18h30 20h30 j’essaie au maximum de passer du temps avec mes enfants, c’est moi qui cuisine pour tout le monde. J’ai souvent mes notifs des réservations de branchées mais maintenant que l’équipe est plus grande on a mis en place des astreintes, ce qui me permet de couper les notifs et de garder ce temps précieux pour ma famille.

Si je peux arriver plus tôt et avoir qu’un kids sur les 2 à gérer j’en profite pour aller faire du VTT avec. C’est tellement bon de partager avec eux un des mes sports préférés après le kitesurf 😉

Bureaux SportihomeSport avec les kidsSport avec les kids 2

18h30 – Une fois ta journée terminée, comment tu occupe tes soirées ?

Une fois que les petits dorment et que la maison ne ressemble plus à un chantier, j’ai 2 options devant moi :

  1. Soit je regarde une courte série avec ma femme
  2. Soit je me remets à travailler direct, en général c’est l’option que je préfère

J’enchaine ainsi jusqu’à 23h30 et parfois 1h00 quand il y a des dossiers à boucler : BP, PIA3, compta, etc. En écoutant du piano exactement la playlist Peaceful Piano sur Spotify.

Je fais mon sport en même temps, en gros quand j’ai un sujet hot réglé je fais des pompes ou des tractions. Ensuite c’est douche et lecture. Je suis assez accro à la lecture (Bernard Minier ces temps-ci) et m’arrive parfois de couper ma liseuse à 1h30 voir 2h00 du mat. Comme je dors super fort, ben le lendemain je suis d’attaque pour enchainer.

La nuit, c’est la phase de journée que je préfère et pendant laquelle j’avance les sujets sur lesquels je n’ai pas besoin des équipes mais seulement de mon cerveau en mode sans coupure du quotidien, et ça me libère du temps pour passer plus de temps avec eux en journée ou bien couper avec une sortie kitesurf pour m’aérer et me ressourcer le cerveau.

Ca m’arrive parfois de couper pour faire un resto avec mon groupe d’amis, ou bien un resto en amoureux, mais sans doute pas assez, mais ce rythme me convient.

Team Sportihome

Témoignage sur l’impact de CREALIA dans le développement de votre entreprise innovante :

Notre 1ere rencontre avec Créalia… elle date de mi 2016

Quelques jours après avoir pitché notre projet en juillet 2016 pour être incubé au BIC de Montpellier, je découvre l’existence de Créalia via Romain mon futur chargé d’accompagnement entreprise qui me présente Laure Lenzotti (ex Responsable du fonds des prêts d’honneur). Je comprends rapidement en échangeant avec elle et avec d’autres entrepreneurs que l’obtention d’un prêt Créalia pourrait être un vrai plus pour nous ! D’abord pour embaucher notre 1er développeur web, mais aussi pour faire effet de levier auprès de nos futurs partenaires bancaires (CIC, BPS, CELR), mais surtout pour “prouver” aux 1ers business angels qui nous regardaient, notre implication forte à titre personnelle avec un prêt d’honneur sur nos têtes !

Et oui car quitter son job de salariés pour ma part et céder son entreprise de sportwear pour mon associé, pour certains “futurs investisseurs potentiels” ce n’était pas une preuve suffisante de notre implication / croyance dans notre projet…

Je monte le dossier Créalia et nous voilà rapidement sélectionné sur la session d’octobre 2016, je crois qu’il y a une place qui s’était libérée et qu’on a eu de la chance de pouvoir passer rapidement, peut être trop rapidement car après notre oral la décision tombe… nous sommes recalés… Certains points du BP et partie Techno devaient être encore travaillés. On nous indique qu’on pourra peut être retenté le prochaine comité en février 2017 !

Avec Fred et Iban notre futur dev, ça nous a mis la pression, bon on se la mettait très bien déjà tout seul, mais là ça nous a boosté pour finaliser le proto et retravailler notre BP sur la partie acquisition / marketing. Notre plan de créer Sportihome.com était bien lancé, avec ou sans Créalia, on allait le faire. On crée donc l’entreprise le 25 janvier 2017, sans encore avoir eu notre Créalia, mais en sachant qu’on était sur le comité de février 2017. On pitch à nouveau et là c’est le graal … la décision tombe c’est bon pour notre 1er prêt d’honneur de 50 000€. Je peux vous dire qu’on a sauté de joie à l’annonce. Avec le recul quand je vois la progression qu’on avait fait entre octobre 2016 et février 2017 je comprends mieux le recalage lors de notre 1er comité.

Comme on avait déjà tout anticipé au niveau des recrutements puis qu’on avait déjà embauché notre 1er dev, on avait signé une promesse d’embauche avec un 2ème dev et on avait 3 stagiaires marketing / sales qui allaient arriver, je peux vous dire que le prêt est tombé vraiment pile au bon moment. Comment on aurait fait sans ? Je ne sais pas comme toute startup qui se lance on aurait trouvé une solution, évidement, mais c’était pour nous une des premières étapes qui a été vraiment clef dans notre développement.

En avril 2020 on a été très fier de payer la dernière échéance de notre prêt d’honneur Créalia.

Merci à nouveau pour ce coup de pouce financier qui est tombé pile poil, les timing serrés on adore ça 🙂

Sylvain MOREL, Co-fondateur et COO de Sportihome

Sylvain et Fred les fondateurs de Sportihome

En savoir plus : Sportihom.com