Microbia Environnement, spécialiste du diagnostic précoce en Microbiologie environnementale

Ingénieuse

Chaleureuse

Dynamique

Optimiste

Delphine Guillebault : PDG de Microbia Environnement

Enfant vous rêviez de quel métier ?

Depuis toute petite, je suis de nature curieuse et dynamique. J’ai toujours été attirée par l’environnement et la nature. J’ai posé beaucoup de questions sur le fonctionnement de la vie. J’ai eu très tôt le goût de l’exploration et de la recherche et je me suis tout naturellement orientée vers une carrière de chercheuse car il s’agissait, à mes yeux, d’un métier qui pouvait apporter des solutions aux différents maux de la société. C’est pour transférer les connaissances de la recherche et pour accélérer leur application à la vie de tous les jours que je me suis lancée dans entrepreneuriat.

Chef d’entreprise, c’est inné ou on le devient ? 

Un peu des deux. Il faut aimer travailler en équipe, avec les autres et avoir envie de donner de l’énergie, avoir foi dans ses projets et s’investir sans compter, tout en gardant son objectif en tête sans jamais sans détourner. Je fais toujours le parallèle avec une équipe de sport, plutôt Volley Ball où il est impossible de gagner seul, et pour laquelle il faut un capitaine pour guider l’équipe vers la victoire. C’est aussi une fonction qui s’apprend car on découvre beaucoup d’aspects du chef d’entreprise qu’on ne suspecte pas, que ce soit sur les plans comptables, juridiques, financiers qu’humains. On prend beaucoup de leçons d’humilité et l’apprentissage est un RDV quotidien.

Votre plus belle réussite :

Hormis mes enfants, avoir créé Microbia Environnement à partir de zéro et voir l’entreprise gagner du terrain chaque jour, tout en participant à la sensibilisation du public aux enjeux environnementaux qui nous concerne tous, nos enfants y compris, est ma plus belle réalisation.

Votre plus gros regret :

J’ai dû faire des choix salutaires pour l’entreprise mais qui ont terminé des relations d’amitié. J’ai manqué d’expériences et d’accompagnement qui m’auraient aidé à identifier ces difficultés plus tôt pour éviter cet écueil classique dans la vie d’une startup.

Si vous pouviez changer quelque chose :

Si je changeais quelque chose, je passerai à côté de belles expériences et d’enrichissantes rencontres qui m’ont beaucoup apportées et m’ont permis de me construire en tant que chef d’entreprise et en tant que personne. Il y a eu et il y aura des moments difficiles mais à choisir, je referai exactement le même parcours : la destination est importante mais le voyage l’est tout autant.

Une leçon à retenir :

J’ai appris une évidence : chacun vit dans sa réalité. Il est donc impératif de bien connaître les aspirations de son équipe afin de s’assurer que tous iront volontairement et avec énergie dans la même direction. Construire une entreprise depuis zéro sur un marché émergent demande une cohérence et une harmonie des efforts qui ne peuvent être consenties que si l’objectif final rejoint les propres aspirations de chacun. Sans l’esprit d’équipe et de corps, l’entreprise peut être vouée à l’échec. Comme on me l’a souvent répété, il y a trois choses qui comptent : l’équipe, l’équipe et l’équipe. Aujourd’hui, j’en ai enfin compris le sens ; la leçon reste dure.

Un conseil à donner :

Toujours croire dans son projet, surtout dans les moments les plus difficiles, et ne jamais rien lâcher.

Comment vous imaginez-vous dans 10 ans ?

J’aimerais être encore à la tête de l’entreprise et qu’elle ait pris suffisamment de poids et d’envergure pour non seulement, continuer d’offrir de nouvelles solutions encore plus innovantes qui répondent toujours et encore mieux aux enjeux environnementaux actuels et futurs, mais aussi pour que les messages que nous portons soient écoutés et considérés. Il est important de redonner de l’espoir aux futures générations sur la gestion de notre environnement en leur montrant l’exemple. Comme dans un match, rien n’est joué tant que le coup de sifflet final n’est pas donné.

Est-il vrai, qu’il en faut peu pour être heureux ?

Je crois que pour être heureux, il faut être épanoui donc avoir trouvé les clés de ce qui nous aide à nous épanouir. Une des clés est de s’accepter tel qu’on est et les autres tels qu’ils sont : on a tout à apprendre les uns des autres. Ce qui fait la vraie richesse, c’est le partage des expériences et des cultures. Autrement, le bonheur c’est : une famille, la nature et une mission extraordinaire.

LA SOCIETE :

Créée en 2013,  Microbia Environnement propose des biocapteurs innovants pour surveiller, détecter, anticiper les risques sanitaires liés aux micro-algues toxiques et protéger nos ressources aquatiques.

Elle développe des solutions diagnostics ultra-rapides pour aider les entreprises du secteur de l’eau, comme les producteurs de coquillage ou les gestionnaires de site de baignade, à identifier des menaces microbiologiques toxiques dans leur site de production ou d’exploitation à l’aide de bio capteurs innovants.

La société compte aujourd’hui 6 salariés et autant de prix récoltés.

Détenant 3 brevets déposés, elle a réalisé une première levée de fond en 2017, sécurisant plus de 570k€ complétés par des financements bancaires et institutionnels ~430 k€,  pour financer son déploiement commercial sur les marchés de l’eau de mer et de l’eau douce.

C’est aujourd’hui chose faite, puisque l’entreprise a déjà vendues des solutions innovantes sur le bassin méditerranéen et part à la conquête de l’ouest et de l’Europe pour atteindre ses objectifs de chiffres d’affaires à l’horizon 2020.

Témoignage sur l’impact de CREALIA dans le développement de votre entreprise innovante :

CREALIA a été le point de départ de Microbia Environnement. L’attribution d’un  prêt d’honneur pour financer la finalisation d’un produit a fait levier auprès de tous les partenaires et collaborateurs régionaux, notamment BPI France.

Cela a facilité et accéléré l’accès à d’autres financements pour développer des produits connexes et élargir nos perspectives marché : nous avons bénéficié du crédit de CREALIA et de son rayonnement.

A travers CREALIA, nous avons également rencontré des personnes au parcours similaire qui nous ont fait bénéficié de leur expérience et relations mais aussi servi de mentor, d’exemple à suivre pour réussir le pari de la création d’entreprise. Sans CREALIA, Microbia Environnement n’aurait pas survécu à ses premières années.

EN SAVOIR + :

Contact : contact@microbiaenvironnement.com

Site web : www.microbia-environnement.com

Facebook : www.facebook.com/MicrobiaEnvironnement/

LinkedIn : www.linkedin.com/company/microbia-environnement/

Twitter : twitter.com/MicrobiaE